Actualités

3 Questions à... Magalie Pottier !

 
NOM : POTTIER
PRÉNOM : MAGALIE
ÂGE : 28 ANS
DISCIPLINE : BMX

1) Quels souvenirs gardes-tu des Étoiles du Sport ?

J’en garde un souvenir grandiose, tant dans le partage que dans les rencontres !! C’est vivant, source de très bonnes expériences, lieu unique d’échanges entre Parrains, Marraines et Espoirs, le tout mélangé à pleins d’athlètes et de sports différents... Chacun a son parcours, son histoire, c’est vraiment intéressant et vecteur de pleins de bonnes choses pour tous !! Au fur et à mesure on connaît de plus en plus de sportifs, les liens se tissent, et lorsqu’on se revoit en dehors, on est ravi de se retrouver, de s’encourager, d’avancer ensemble, et l’aventure continue... 

2) Qu’est-ce que les Étoiles du Sport t’ont apporté ?

Grâce aux Étoiles du Sport, j’ai pu m’inspirer de témoignages. J'ai aussi partager des moments uniques avec ma Marraine Laetitia Lecorguillé en 2008 puis ma filleule Mathilde Doudoux en 2015, ces moments nous ont permis de mieux nous connaître, de s’entraider et d’avoir vécu des instants magiques qui construisent une complicité à toutes épreuves. Encore aujourd'hui, je suis en contact avec elles.

Les ateliers proposés lors des Universités nous permettent de mieux communiquer et de mieux gérer notre vie d’athlète. Les diverses activités sportives créent une bonne émulation de groupe, on passe de très bons moments tous ensemble, on se sent unis et on a des étoiles pleins les yeux.

3) Depuis que tu as été Espoir, quoi de neuf ?

Après avoir été Espoir en 2008, je suis devenue Championne du Monde et finaliste Olympique en 2012. J’ai aussi eu une médaille d’argent aux Jeux Européens de Baku en 2015 et je suis devenue Marraine aux Étoiles cette même année. Malheureusement, je n’ai pas été sélectionnée pour les JO de Rio 2016, cela s’est joué à pas grand-chose. Aujourd'hui, je suis toujours en activité. J’ai encore des projets mais à l’heure actuelle, je privilégie ma formation professionnelle.

En parallèle, j’ai obtenu mon diplôme de masseur-kinésithérapeute en juin 2017 et je vais bientôt commencer une formation de kinésithérapeute du sport. 

< Revenir

< Revenir